Comment cultiver ses pommes de terre sous paille

Bonjour et bienvenues sur la chaine des permaraichers ! Aujourd’hui, plantation des patates. On est au printemps, début Avril, il fait très chaud dans la journée, et encore froid la nuit. C’est le moment de planter les patates. A l’automne dernier j’avais préparé la prairie en posant en couche épaisse un mélange de fumier frais de centre équestre et de paille déclassée. Entre 20 et 30 cm d’épaisseur. J’y ai placé une bâche noire, une bâche d’ensilage, il y a un mois environ, et aujourd’hui on l’a enlevée pour pouvoir planter les patates. On se retrouve avec une étendue bien désherbée. Quelques vivaces essaient malgré tout de pousser. Dessous, comme on peut le voir, c’est propre, prêt à planter. Et on trouve même quelques petits habitants qui travaillent pour nous. Avant de planter les patates, j’enlève rapidement avec le croc l’excédent de fumier.

En prévision d’une éventuelle irrigation, avant de planter les patates, on va poser du T-Tape. Et pour apporter l’eau dans ces goutte-à-gouttes, j’utilise des rampes. On les pose au début de la planche de patates. On viendra y mettre le goutte-à-goutte, puis les pommes de terre. On a ensuite recouvert les plants de 20 cm de foin, au travers duquel les patates vont sortir sans problème.

Nous voilà au mois d’Août, et les feuilles de pommes de terre sont fanées, enfin seulement depuis une semaine pour les plus tardives. Je vais donc profiter d’une journée ensoleillée pour faire la récolte. Je suis une tige de pommes de terre, j’écarte le mulch, et je ramasse.

Maintenant que la récolte est terminée, il faut tout de suite recouvrir le sol, pour garder l’humidité au sol, nourrir ses habitants, et le protéger de la pluie et des UV. J’avais posé à proximité des balles de foin, qu’il « suffit » maintenant de dérouler dessus.

La récolte est finie, et pesée. Sur chaque rang j’avais planté environ 2,5 Kg de plants et j’ai récolté 25 Kg par rang. Au niveau du calibre, il y a de tout, et je vais devoir trier la grenaille des plus grosses. Il y a aussi pas mal de patates qui ont verdies – environ 10% – parce qu’à la plantation je n ‘avais pas assez recouvert de foin. Il faut donc vraiment pas hésiter sur l’épaisseur.

Et pour la prochaine plantation de pommes de terre, il faudra dès cet automne préparer un autre endroit pour qu’il soit prêt au printemps.

 

PS : les pommes de terre qui ont verdies, sont devenues riches en solanine, donc toxique. Il ne faut pas les consommer. En revanche, je les ai conserver pour en faire mes futures plants, pour l’année suivante. Rien ne se perd !

Jérôme BOISNEAU / Permaraicher

One Comment on “Comment cultiver ses pommes de terre sous paille

  1. je participerai à la visite du 15 septembre 2019

    merci d’avance de cette matinée

    jean-pierre de Fleurance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.