La meilleure brouette au monde !

Quand on est paysan, on a souvent besoin d’un outil qui n’existe pas. Ou alors, pas exactement comme on le veut. C’est pour ça que beaucoup de paysans savent souder pour créer ou transformer des outils… ou aussi pour les réparer.

Mais voilà, j’ai beau avoir de nombreux talents ;-), je ne sais pas souder. Je pourrais apprendre, mais tout ce qui concerne la « ferraille » ne m’attire pas (pas du tout même). Aussi, quand j’ai vraiment eu besoin d’une brouette comme je n’en trouvais pas en jardinerie, je me suis tourné vers …internet ! Je n’y ai pas trouvé ce que je cherchais en français, alors j’ai cherché en anglais, et de fil en aiguille j’ai trouvé le concept de « garden cart » qui peut se résumer en 2 critères : « grand volume » sur « 2 grandes roues » .

Une brouette grand volume

Je l’ai adaptée à mes besoins en faisant faire la partie métallique – et ça a donné ça :

  • Brouette garden cart maraicher permaculture Un grand volume adapté au transport de caisses de récoltes, compost, foin, paille, BRF, tontes etc
  • des « petites » roues de brouette standard pour pouvoir mettre la caisse au dessus et diminuer ainsi la largeur de l’ensemble.

Malheureusement la structure en acier rend la brouette lourde (31 Kg tout compris) et le faible diamètre des roues ne facilite pas le « roulage ».

Alors je suis passé en mode « amélioration » pour me rapprocher grandement des « garden cart » qui m’avaient inspirés :

  • brouette maraicher garden cartmême volume de caisse
  • structure en aluminium de récup’
  • roues de VTT (de récup’ aussi)

pour un résultat bien meilleur car avec seulement 24 Kg et des grandes roues, ça change tout. 24 Kg, ça peut paraitre lourd, mais sur plat, elle roule vraiment sans effort. Et quand ça monte un peu…ça roule encore facilement 🙂 Son seul inconvénient : son encombrement.

Une brouette multi-services

Ce n’est donc pas encore « la meilleure brouette du monde », mais je lui ai quand même ajouté une option : un tamis pour le compost de déchets vert.

Brouette garden cart maraicher permaculture tamis compost

Et comme les roues sont écartées de 80 cm, je peux rouler au-dessus d’une butte (80 cm de larges aussi) pour y étaler facilement ce compost tout juste tamisé.

brouette maraicher garden cart

Brouette ouverte, pour faciliter le déchargement du compost

brouette maraicher garden cart

Brouette avec 5 caisses de récolte

brouette maraicher garden cart

Brouette chargée de 2 bottes de paille

Et cette brouette roule tellement bien que j’aimerai pouvoir la charger plus (notamment en fumier frais, compost, paille ou BRF), tout en ayant un encombrement moindre en largeur. Alors je réfléchie déjà à la prochaine version, basée cette fois-ci sur la brouette à foin de mon grand-père :

brouette a foin

Si vous avez des idées de brouettes, des photos de brouettes, des liens vers des sites de brouettes, partagez-les ci-dessous dans les commentaires. Ça pourrait être inspirant, pour moi ou pour d’autres:-)

Jérôme BOISNEAU

 

Recherches utilisées pour trouver cet article :

brouette ouverte, brouette, brouette maraichere, brouette velo

8 Comments on “La meilleure brouette au monde !

  1. Il faut avouer que 31kg ça pèse son poids !
    24kg, une réduction de 7kg, c’est pas négligeable !

    Très belle réalisation ! Je n’avais pas encore pensé à faire ma propre brouette, merci pour le partage 😉

    Le fait que le fond de ta brouette soit carré n’est pas embêtant ? Je veux dire, si la terre, le compost ou autre sont un peu mouillé ça risque de se coincer dans les coins non ?

  2. Salut,
    je m’appelle Jo, je démarre un projet très similaire, autoconstruction de notre lieux de vie, maraichage bio intensif sur petite surface, aviculture et apiculture.
    Je viens de finir ma charrette, j’aurais bien aimé partager une photo, mais j’avoue que je ne sais pas comment on fait.
    Je l’ai faite avec un châssis de remorque à vélo tout en aluminium (roue en 24 pouces, acheter sur leboncoin), du contreplaqué antidérapant en 18mm, un manche de pelle pour l’empoigner.
    J’y ai ajouté une table de rempotage mobile pour semis au plus prés de mes tunnels et mini serre.
    Et je me suis inspiré de votre idée pour l’espacement des roues qui permet de passer sur mes planches de cultures.
    Bonne continuation
    Jo

    • Bonne idée ça, la « charrette » de vélo comme base.
      Pour la photo, vous pouvez me l’envoyer par mail, je l’intégrerai ci-dessous.
      Merci
      Jérôme / Permaraicher

      • Voici la brouette de Jo :

        Avec la base d’une « charrette de vélo », je suppose qu’elle est plus légère que la mienne.
        Si d’autres veulent faire paraitre leur photo de brouette, envoyer-la moi par mail, je la posterai dans les commentaires.

  3. Je pensais me faire un truc du genre, du coup c’est sûr il va m’en falloir une ! 🙂
    Pour augmenter la capacité, pour ne pas ajouter une système de fixation pour augmenter la hauteur des parois ? Ou une sorte d’attache pour en augmenter la longueur ? Ou les deux ? Quelque chose d’amovible qui permet de charger plus quand le besoin s’en fait sentir. Un outil multifonction. Apres dans tous les cas ca va beaucoup l’alourdir.

  4. Bonjour Jérôme,

    J’adhère complètement à cet objet et à ‘état d’esprit (et les valeurs!) qui y est associé.

    Le contexte est différent pour moi car j’habite en ville mais les besoins de transport de marchandises (récup notamment) et les contraintes techniques (pas de soudage également) m’ont amené à fabriquer ma propre remorque de vélo.
    Matériaux :
    – roues d’une ancienne carriole (pneus pleins)
    – tuyaux cuivre restant de la plomberie de la maison
    – planches de palette,
    – ressorts de tapissier et mécanisme d’arroseur automatique pour les amortisseurs.

    Les avantages de cette remorque :
    – plateau extensible jusqu’au 1m30 (tubes coulissants),
    – légère (moins de 15kg)

    Les améliorations : le système de suspension un peu mou

    J’envoie des photos avec plaisir!

    • Voici les photos de la brouette / remorque de Guillaume D



      Merci Guillaume

  5. Hasard ou pas, je suis tombé sur le site de l’Atelier paysan qui a développé un charriot ergonomique pour le maraîchage : le CHARIMARAICH.

    http://www.latelierpaysan.org/Charimaraich

    Les plans de fabrication sont téléchargeables (v4) en bas de page.

    La rubrique Plans et Tutoriels regorge d’informations sur les outils paysans.

    Cette association et le réseau qu’ils ont créé promeut l’autonomie technique des paysans (entre autre).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *